Comment mettre en location son bien

Devis gratuits

Décrivez votre projet et nous cherchons pour vous les professionnels qu'il vous faut.
Recevez 3 devis : gratuit et sans engagement

Recevez 3 devis gratuits

Mettre en location son bien peut être une source de stress et de problèmes. Afin d'éviter cela, consultez notre guide sur la mise en location d'un bien immobilier.

Femme qui regarde son ordinateur
Mettre son bien en location peut être une tâche difficile. Faut-il choisir une agence immobilière ou au contraire décider de s'occuper seul de la mise en location? Quels sont les avantages et les inconvénients des deux solutions? Doit-on déclarer les loyers au Trésor Public?

Agence ou particulier à particulier ?

Agence

Passer par une agence immobilière pour mettre en location votre bien peut vous apporter des avantages considérables. Ce type d'agence est aussi appelé administrateur de bien. À ce titre, il se charge de vous trouver des locataires, d'effectuer l'état des lieux, de faire visiter le bien et de rédiger le bail locatif. Cette approche a aussi l'avantage de vous soulager en cas de litige, car l'agence devient votre mandataire et d'ailleurs, à ce titre, vous pouvez également le charger de gérer la location de votre bien c'est-à-dire les loyers, les charges, les travaux, etc. De plus, une agence immobilière possède déjà une liste de locataires potentiels pour votre bien dans sa base de données, n'oubliez pas, c'est un professionnel du domaine.

En dépit de ces nombreux avantages, vous devez faire face à certaines contraintes. En faisant appel au service d'une agence immobilière pour s'occuper de louer votre bien, vous devez penser au coût. Effectivement, cette solution engendre des frais. D'abord, une rémunération vous sera demandée lors de la mise en location. Cette rémunération se fait à partir du moment où l'agence a trouvé un locataire et que le contrat de bail locatif est signé. Elle est à ce moment-là partagée entre vous, propriétaire et le locataire. Ensuite, si vous décidez de charger l'agence de la gestion de la location, il y aura ce qu'on appelle les honoraires de gestion.

Particulier à particulier

Si vous vous chargez vous-même de la mise en location de votre bien, la tâche sera difficile, mais pas insurmontable. Les avantages restent avant tout financiers. En effet, en prenant cette décision, vous vous libérez des commissions d'agence. Vous choisissez vous-même le profil de votre futur locataire en déposant votre propre annonce dans les presses souvent gratuites, sur Internet ou dans les centres commerciaux. Il en est de même pour la rédaction du contrat de bail locatif, il vous suffit d'en acheter un en ligne ou de consulter quelques exemples.

Cette technique est avantageuse si vous avez du temps. En effet, la mise en location de votre bien peut vous prendre plusieurs heures par jour entre les visites et l'état des lieux. Ensuite, une location implique une certaine connaissance des lois pour gérer les litiges en cas de réclamation et les démarches en cas de travaux. Il est essentiel aussi de comprendre les articles dans le contrat de bail locatif, délivrer les quittances, répartir les charges, etc. L'immobilier est un domaine complexe, votre responsabilité est impliquée, et la moindre erreur peut engendrer des poursuites.

Combien ça coûte ?

Si vous décidez de mettre votre bien en location de particulier à particulier, le coût se résume aux frais de publication des annonces et seulement si vous les déposez dans des presses payantes. Cependant, en faisant appel à une agence immobilière, deux sortes de frais rentrent en jeu. Il y a d'abord les frais d'agence à l'établissement du contrat de bail locatif suite aux services qu'elle vous a fournis en vous trouvant un locataire, en faisant les visites et l'état des lieux.

En général le montant est équivalent à un mois de loyer et doit être payé à parts égales par le propriétaire et le locataire. Ensuite, les honoraires de gestion varient entre 6 et 12% des sommes annuellement encaissées. Vous pouvez vous passer de cette deuxième rémunération si vous vous chargez de la gestion de la location de votre bien.

Comment faire ?

Si vous choisissez de faire appel à une agence immobilière, celle-ci se chargera, pour vous, de demander au futur locataire tous les documents nécessaires à la rédaction du bail et s'assurera également de sa solvabilité.

Si vous préférez gérer la mise en location de votre bien vous-même, vous devez demander au futur locataire de vous fournir une liste de documents nécessaires à la finalité du contrat. Ces documents attestent de, l'identité de ce dernier ainsi que sa solvabilité.

  • Une photocopie de la carte d'identité
  • Les trois derniers bulletins de salaire
  • Le dernier avis d'imposition
  • Le certificat de scolarité ou carte d'étudiant pour les étudiants
  • Un justificatif de domicile pour le garant
  • Un relevé d'identité bancaire
  • Les quittances de loyer de la précédente location

Que déclarer aux impôts ?

Les revenus que vous percevez lors de la mise en location de votre bien sont dits locatifs et ils sont imposables. Vous avez donc l'obligation de déclarer aux impôts tous les loyers perçus. Voici la liste des déclarations à fournir :

  • Déclaration spéciale n°2044 sur les revenus fonciers pour les revenus locatifs dépassant 15.000 euros.
  • Déclaration simplifiée en cas de revenus locatifs en dessous de 15.000 euros en vous reportant à la page 3 de la déclaration. Vous serez soumis au régime micro-foncier selon l'instruction 5 D-5-04 du 23 juillet 2004

Que peut-on déduire de ses impôts ?

Voici la liste des déductions que vous pouvez faire sur vos impôts :

  • Les charges et les déficits des années précédentes et tous travaux de réhabilitation selon la loi Malraux.
  • Amortissement pouvant atteindre jusqu'à 50% sur 9 ans selon le dispositif Robien si c'est un logement neuf.
  • Amortissement selon le dispositif Besson si c'est un logement loué à titre d'habitation principale.
  • Majoration de la déduction forfaitaire pour frais divers selon le dispositif Lienemann si vous louez votre logement à des personnes de condition modeste.

Faîtes partager cette fiche pratique en l'envoyant à vos proches.



Ces autres pages peuvent également vous intéresser :